Expertise

Il existe deux procédures pour départager les avis en présence concernant l'évaluation des séquelles présentées par une victime.
Le choix entre ces procédures est effectué habituellement sur base d'un accord existant entre la compagnie d'assurances adverse et la victime, avec l'aide de son gestionnaire Protection Juridique.

L'expertise médicale amiable:

Elle se déroule dans le cadre d'une convention (convention d'expertise médicale amiable) qui est signée par les parties (la victime et un responsable de la compagnie d'assurances adverse). Cette convention précise le nom des deux médecins chargés d'établir un rapport conjoint (le médecin-conseil de la compagnie d'assurances adverse et le médecin de recours de la victime).
Il y a lieu de vérifier d'une part, le caractère complet de la mission (tous les "postes" du dommage qui seront précisés dans un prochain article doivent être évoqués afin que la victime puisse obtenir une réparation intégrale).

L'expertise médicale judiciaire:

L'Expert Judiciaire est également un médecin spécialisé en évaluation du dommage
corporel, il est désigné par un jugement dans le cadre duquel une mission lui est confiée dont
l'aboutissement est également l'établissement d'un tableau d'évaluation médico-légal.
L'expertise judiciaire est contradictoire, c'est-à-dire que l'Expert Judiciaire est obligé
d'informer toutes les parties tout au long de la procédure.
Le déroulement de l'expertise judiciaire est en partie superposable à celui de l'expertise
médicale amiable. Cependant cette procédure est souvent plus longue.